Slide background

Marraine & Parrain

Claudine DEL CAMPO, la femme qui courait dans sa tête
Dès vos premières rencontres avec Claudine et que vous évoquez ses exploits sportifs et ses ambitions, vous pensez pour son courage et sa volonté à deux personnes qui m' ont particulièrement touchés : Patrick SEGAL, l' Homme qui marchait dans sa tête et à Marie-Amélie LEFUR notre Championne paralympique du 400 mètres à RIO. Comme elle,Claudine a été victime d'un très grave accident,au cours duquel elle a perdu ses parents et elle-même la vue. Devenue du jour au lendemain non-voyante,elle fait face. Entourée, elle reprend goût à la vie, se forme à un nouveau métier sous la direction d'un professeur exceptionnel : Madame Odette RIBEIL qui lui apprend le Braille. Saluons ici ce bienfaiteur de l' Humanité Louis BRAILLE. Douée elle poursuivra ses études à PARIS, fondra une famille et travaillera jusqu' à l'âge de la retraite à la Préfecture puis au Conseil Départemental. Passionnée de sport, elle pratique la natation, l'aviron, le vélo, la course à pied avec pour coaches Françis MARTINEZ, Véronique PONSO-VIDAL, Robert PIQUET avec qui elle fait une sortie par semaine au Lac de VILLENEUVE. Claudine progresse et s'entraîne sur le longues distances à CANET pour réaliser son rêve au mois d' avril avec le soutien du Lions club de Saint-Cyprien : participer au MARATHON de PARIS. Elle veut aussi promouvoir le handisport. Prouver que le handicap est surmontable, le faire accepter dans les mentalités et en particulier celles des jeunes .Elle le dit toujours avec des mots simples et avec beaucoup d'humilité qui touchent les élèves. Elle repart avec des dessins et des colliers réAlisés par les élèves en remerciement de ses interventions. C' est pourquoi depuis quatre ans en tandem avec Robert PIQUET, elle participe à l'opération HANDITOUR de l' Education Nationale des Pyrénées-Orientales qui consiste à rencontrer les élèves pour parler sport et handicap, du vivre ensemble. Claudine nous donne une belle leçon de vie. Bravo Claudine. La PERPINYANE aura à son départ une magnifique Marraine.

Robert Piquet
Coach
Le caporal chef Florian
Engagé volontaire au 8e RPIMa depuis 2010, le caporal-chef Florian a été blessé le 11 février 2014 alors que sa compagnie était déployée en Centrafrique dans le cadre de l’opération Sangaris. Touché à la jambe droite, il a subi diverses opérations qui n’ont malheureusement pas pu empêcher une amputation du membre en dessous du genou. Hospitalisé à l’hôpital d’instruction des armées de Percy ainsi qu’à son domicile, sa convalescence aura duré au total deux ans et un mois.

Du fait de la gravité de sa blessure, la question de son avenir au sein de l’institution s’est évidemment posée. Le CCH OUTURQUIN souhaitait néanmoins plus que tout rester militaire et retrouver le 8e RPIMa. Son régiment de cœur n’a en effet eu de cesse de le soutenir dès sa blessure de même que la cellule d’aide aux blessés de l’armée de terre (CABAT), diverses associations d’entraide militaires, ou bien encore les Lions catalans (En octobre 2017, le CCH OUTURQUIN s’est ainsi vu remettre un chèque de 6000 euros de la part des Lions catalans pour appareiller sa jambe amputée avec un matériel lui permettant de reprendre le sport à haut niveau, son souhait le plus cher). Ce dernier est désormais affecté au service ressources humaines régimentaire (bureau de gestion des militaires du rang).

Doté d’une force de caractère hors du commun, le caporal-chef Florian vit sa blessure de manière bien particulière : « La blessure me donne l'envie de me dépasser pour récupérer une partie de ce que j'ai perdu sur les plans physique et psychologique et pour cela il faut s'adapter continuellement. Je ne peux néanmoins plus faire les mêmes choses qu'auparavant, une des plus grosses pertes est de ne plus pouvoir être au cœur de l’opérationnel. Mais maintenant que j'ai repris une vie normale, je vis toutefois beaucoup mieux la blessure, même si ce n'est pas facile tous les jours. Je suis vraiment heureux d’avoir reçu un appareillage spécifique – une spatule de course – afin de pouvoir faire encore plus, courir notamment. »

Le message qu’il souhaite passer : je pense qu’il est important de sensibiliser tout le monde – militaires et civils – sur les blessures au combat afin que chacun comprenne que nous ne sommes pas dans un jeu vidéo et qu'à tout moment la vie peut basculer. Je veux surtout que chacun se rende compte que le handicap n'est pas une fatalité et que nous pouvons tout surmonter avec un peu de volonté.

Du 12 au 25/03, le caporal-chef Florian participe au Marine Corps Trials, compétition sportive regroupant aux Etats-Unis des militaires blessés issus des forces armées du monde entier. Il s’agit d’une première pour un « Volontaire » du 8e RPIMa. Le CCH OUTURQUIN participe aux épreuves de natation, d’athlétisme et de basket fauteuil.
Site réalisé par Emmaluc communication